Il Passatore

Il Passatore

Le « Passatore » à Forlimpopoli

Stefano Pelloni, dit le « Passatore », est un odieux brigand de Bagnacavallo actif en Romagne au milieu du XIXe siècle. Sa figure est inextricablement liée à la ville de Forlimpopoli, où le bandit accomplit sa plus « célèbre » expédition, à savoir une irruption dans le théâtre de la ville au cours de la soirée du 25 janvier 1851. Pendant une représentation, le « Passatore » occupe le théâtre en compagnie d’autres bandits, obligeant les riches spectateurs à lui remettre bijoux, argent et autres objets de valeur. On compte parmi les victimes Pellegrino Artusi, dont la sœur Gertrude est violée : un épisode tragique qui la marque pour le reste de sa vie, si bien qu’elle finira enfermée dans un asile. Ce sont ces faits dramatiques qui poussent la famille d’Artusi à quitter Forlimpopoli pour s’installer à Florence. Deux mois après cette irruption, le « Passatore » est repéré par les gendarmes dans les environs de Russi, où il est tué au cours d’une fusillade. Après sa mort, la figure du « Passatore » est peu à peu mythifiée au fil du temps, jusqu’à être assimilée à celle d’un « bandit social » ou, comme le définit Giovanni Pascoli, « passeur courtois ». Ces dernières décennies, le mythe qui entoure ce personnage a été dissipé et son nom a rejoint ceux des bandits les plus cruels.